Le livre de Stéphane Surprenant rapaille un travail d’écriture s’échelonnant sur plus d’une dizaine d’années. Il faut connaître son œuvre pour en apprécier la cohérence. L’obsession de la mort, il l’a explorée dans son premier livre publié en 1999, L’angle atroce, jusqu’à exacerber la douleur que provoquent les mots qui faillissent à la décrire. L’angle atroce est un aveu de double impuissance, langagière et morale, face à la mort. Dans crevotements émerdeillés, Surprenant l'affronte avec de nouvelles armes linguistiques. La souveraineté du rire noir s’affirme face à l’effritement du langage, inscrit dans notre monde même. Le lecteur n’est pas en reste.
extrait du livre (pdf)

crevotements émerdeillés, Stéphane Surprenant, 2004, 248 p.
ISBN 2-9807888-3-X
Achetez ce bouquin ici :