Petit recueil de poèmes autour d’une blessure à saisir, l’œuvre de Marie-Paule creuse à main nue l’expérience de l’échec amoureux. Chaque petit poème est un morceau, une brisure que l’auteur révèle à son lecteur et à la lumière crépusculaire. À demi voilé, le poème est une sensation de douleur propre à celui ou celle qui tente de replonger avec fascination au centre d’un déchirement, d’un arrachement premier.

Marie-Paule Grimaldi, Lame crépuscule, Montréal, 2014, 78 p.

ISBN 978-2-923617-00-8